L'architecture selon BIO-ESPACE

La maison passive, bien sûr, mais avec…

  • des matériaux sains et peu transformés,
  • des parois biocompatibles et respi-transpirantes
  • des technologies souples et une vraie démarche d’usage

En neuf ou en rénovation…

Minimiser la consommation d’énergie et les coûts d’exploitation est tout à fait pertinent, bien sûr MAIS… il est essentiel de considérer les parois comme une extension de notre peau, avec des matériaux biosourcés respirants et transpirants, contenant le moins possible de métaux réflecteurs ou d’effet cage de Faraday, afin que la maison soit aussi SAINE et VIVANTE !

Les réalisations ci-dessous se caractérisent par des performances thermiques remarquables, de très faibles consommations en exploitation (de l’ordre de 150 à 180 € par an pour le chauffage) et aussi une énergie grise minimale liée à la fabrication des matériaux. Certaines maisons produisent plus d’énergie qu’elles n’en consomment, donnant un bilan annuel positif (BEPOS). A la demande des maîtres d’ouvrage, certaines constructions ont fait l’objet d’une démarche de labellisation. Elles respectent toutes les critères de la démarche C’BIO®.

Les structures mises en œuvre sont en bois pour une grande proportion, ou encore en briques à isolation intégrée ou rapportée. Toutes les parois sont de qualité biologique, avec de préférence une isolation en fibres végétales variant dans le neuf entre 350 à 450 mm d’épaisseur. Quant aux technologies, elles sont choisies en fonction du contexte et de l’usage, en privilégiant toujours les solutions les plus pertinentes dans le triptyque simplicité/sobriété/efficacité ! Voir les témoignages de quelques clients